Coach de vie et préparatrice mental

Troubles sexuels

L’impact de la sexualité sur notre quotidien:

La sexualité participe à notre bonne santé, à un épanouissement personnel, la joie de vivre, la créativité, le bien-être ,de part  les hormones positives qu’elle apporte à notre corps. Mais quelquefois, il arrive  dans un couple que cette vie sexuelle diminue voire disparaît totalement en laissant beaucoup de non-dits, d’incompréhensions et donc de mal-être.

Une sexualité épanouie nécessite avant tout de rentrer dans une grande intimité avec soi-même puis de la partager avec son partenaire.

Faire le vide en soi, pour s’ouvrir à l’autre.

Faire l’amour est un acte merveilleux, qui permet d’atteindre une autre dimension. Aussi, consacrer 10 minutes après ces moments magiques, à intégrer les bienfaits procurés par ces instants forts, prolonger ce temps cet acte ayant permis à votre corps et à votre esprit d’entrer en fusion et d’accéder à ce monde intérieur libérant des forces aussi secrètes qu’invisibles. Mais pour parvenir à ce paradis, il est important de savoir faire le vide en soi pour s’ouvrir à l’autre.

Dans le couple, faire l’amour revient à renouer avec des langages oubliés pour communiquer autrement. Se toucher, se caresser, c’est entendre le message de l’autre qui nous aime mais qui ne sait pas parfois comment l’exprimer. L’intimité permet de jouer, de se libérer et de développer une réelle complicité avec son partenaire. Plus vous serez vrais et authentiques dans ce domaine, plus vous collerez à ce que vous êtes, ressentirez du bien-être, et apporterez ce bien-être à l’autre. Mais, à chaque fois que nous créons un décalage entre ce que nous sommes, nous fermons la porte à cet imaginaire et à des risques problématiques. Notre cerveau, notre corps ont un réel besoin vital de s’exprimer sinon il y a refoulement..

La sexualité n’est jamais figée:

 Ce que vous aimiez hier peut devenir ce que vous détestez aujourd’hui. Le couple doit être un espace de communication, de force, ce lieu pour apprendre à s’aimer et à se faire aimer.

 

 

La sexualité comme mode de communication:

 

la sexualité à 20 ans, n’est pas la même qu’à 50 ans voir 70 ans:

Contrairement aux idées reçues, il y a quelque chose de très fragile chez l’homme. Si à 20 ans, les érections se déclenchent tout de suite par de simples stimulations sensorielles, que les érections matinales se révèlent constantes, de remettre le couvert plusieurs fois au fil du temps de telles performances diminuent, mais en aucun cas il faut s’en inquiéter et se laisser gagner par l’angoisse. Car cette sexualité du corps jeune peut succéder à une autre, différente et tout aussi épanouissante. De plus, à tout âge il y a de grands moments comme des inconvénients. Les jeunes de 20 ans aussi connaissent des doutes, des peurs, en raison de trop d’émotions mal maîtrisées, des phénomènes d’éjaculation précoce sont fréquentes lors du premier rapport.

 

D’où peuvent provenir les troubles sexuels

 

Avec l’âge, la sexualité change. Elle fonctionne autrement mais ne diminue pas. Les érections ne se déclenchent plus de  la même façon. Le plaisir et la jouissance peuvent rester identiques, et même, avec l’expérience devenir plus intenses afin d’atteindre des sommets. Il est important de connaître ces modifications naturelles de la sexualité pour apprendre à redécouvrir cette pratique, réinventer la vie sexuelle. Bien des hommes, un moment de leur vie, s’inquiètent de la diminution des érections spontanées, qu’elles soient matinales ou occasionnelle, entraînant alors une perte de confiance en soi : se répétant « je n’y arriverai pas, cela ne vient pas… », et finissent par renoncer petit à petit à toute tentative d’avoir des rapports sexuels, craignant de ne pas être à la hauteur et préférant s’abstenir ou d’aller voir ailleurs pour savoir si leur virilité est toujours existante.

Le sexe c’est comme l’appétit :

Or cette sexualité peut être rapprochée de l’appétit : moins on mange, moins on a envie de manger. Et l’abstinence sexuelle entraîne des conséquences physiologiques importants : en effet lorsqu’elle est prolongée longtemps, trop longtemps, le niveau de testostérone diminue, avec des répercussions nombreuses, tels que la baisse de la masse musculaire, la peau se fait plus fine, les érections deviennent impossibles, faute de toute envie. C’est le « coup de vieux » souvent associé à des troubles du sommeil voire dépressif.

En réalité, cette baisse de fréquence des érections spontanées ne traduit en aucun cas un arrêt de la sexualité, mais un changement de mode d’emploi qu’il est important de connaître. Avec l’âge, l’excitation sexuelle n’étant plus la même. Le risque, par le manque de confiance en soi et méconnaissance, la sexualité peut diminuer ou s’arrêter, entraînant dans le couple un mal-être total. Alors que quelquefois, les stimulations manuelles peuvent prendre plus d’importance pour allumer le feu…

L’impact des réseaux sociaux sur la sexualité :

Un autre fléau est l’apparition des réseaux sociaux. En effet nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans, télé, ordinateur, téléphone et de moins en moins à faire autre chose. Autrefois les films commençaient à 20h30 ce finir à 22h30 et après c’était le jeu au lit pour faire l’amour. Mais aujourd’hui ces réseaux sociaux ne s’arrêtent jamais et celui des draps est oublié.

 

Les conséquences de l’impuissance sexuelle:

L’impuissance sexuelle, même occasionnelles, provoquent plus de dégâts que l’on imagine. Elle touche l’homme qui en est la première victime, mais aussi le couple. L’homme se sent coupable et dévalorisé, vit cela comme une catastrophe, au point de craindre la panne de la provoquer, début du cercle vicieux douloureux. De plus les paroles prononcées au moment où elle survient « ce n’est pas grave, alors tu n’as plus envie de moi… » peuvent engendrer des traumatismes psychologiques qui affaiblissent le couple. De ce fait, une perspective permet de penser que l’on n’est pas responsable de l’échec, mais que c’est l’autre, et de trouver un autre partenaire.

La femme joue un rôle clé:

La femme joue un rôle clé lors d’un épisode de panne, de part ces paroles, mais aussi pour redonner confiance. Car elle est le partenaire idéal, s’il y a communication, pour aider à faire l’amour en absence d’érections spontanées. La douceur, la complicité, l’attention, le jeu, le respect vont aider à améliorer les rapports, et l’homme, libéré par sa réussite, voit sa libido remonter en puissance.

Prenez votre temps pour vous ouvrir à l’autre grâce aux préliminaires :

Il est important, quand une problématique apparaît chez l’un ou l’autre des partenaires, voire les deux, de ne pas être déstabilisé. Prenez soin d’être à l’écoute des nouveaux désirs. L’important est de trouver son propre rythme sexuel dans cette vie mouvementée, c’est-à-dire porter l’attention à l’autre. Se mettre en résonance à deux car lorsqu’on fait l’amour un ensemble d’hormones se déclenche. Il est important dans les préliminaires pour que le désir monte, de prendre le temps de déconnecter, de se préparer mentalement et physiquement à l’ acte, d’ouvrir ce monde d’hormones de bien-être afin que les rapports se savourent en harmonie. Par contre les hormones de stress, bloque l’érection chez l’homme et empêche la lubrification du vagin ce qui met la femme en position fermée.

Faire l’amour c’est comme partir en vacances:

De nombreuses pannes sexuelles, tant féminine que masculine, sont souvent dues à l’hyperactivité, perturbée par ses ennuis, obnubilés par les nombreux stages à effectuer, alors posez-vous, décompressez. Faire l’amour c’est un peu comme partir en vacances s’embarquer vers une destination de détente et de bien être.

les dysfonctionneme  nts sexuels chez l’homme:

Les dysfonctionnements sexuels chez l’homme sont fréquents à tout âge et touchent pour les troubles de l’érection plusieurs millions de Français. Entre 40 et 70 ans, ces problèmes touchent plus de la moitié de la population masculine. Les personnes les plus vulnérables à cette sexualité défaillante sont les fumeurs, les buveurs excessifs d’alcool, les personnes en surpoids et la sédentarité. Les causes qui provoquent ce trouble sont le stress, le diabète, ainsi que les pathologies vasculaires.

Il est noté que le surpoids, une alimentation déséquilibrée, une consommation excessive d’aliments gras et sucrés favoriserait un pénis mou. En effet, cette alimentation déséquilibrée encrasse les très fines artères génitales, essentiels pour obtenir une réaction de qualité et qui n’assurent donc plus un débit suffisant. Pour avoir une sexualité épanouie sur le long terme, il est important d’avoir une hygiène de vie correcte.

 

 

Comment remédier aux troubles de l’érection

 

Lorsque des troubles de l’érection surviennent, la première chose à réaliser est de consulter son médecin traitant. En fait, ils peuvent être associés à des maladies, tels que la découverte d’un diabète, le rétrécissement du calibre des artères coronaires, une prise de médicaments associés, de contrôler la prostate.

Mangez des noix, de la tomate concentrée et faites du sport!

Des scientifiques espagnols en  2019, ont mis  en avant que la consommation de noix quotidiennement augmenterait l’intensité des orgasmes et des fonctions sexuelles masculines, en effet celles-ci amélioreraient la qualité du sperme, sa mobilité, sa vitalité et la concentration des spermatozoïdes. L’idéal étant de consommer huit mois par jour en début de repas pour bénéficier en plus de l’effet coupe faim.

 

 

 

 

 

 

Toujours en 2019, d’autres chercheurs ont découvert que la consommation de tomates concentrées améliore la fertilité du sperme car elles contiennent lycopène, substance qui améliore la qualité des sécrétions et qui pourrait également avoir une action préventive sur les cancers de la prostate.

Une érection de bonne qualité est importante pour l’harmonie du coup aussi bien que pour leur confiance en soi et le moral, elle fonctionne beaucoup comme un baromètre de l’humeur. De plus, l’exercice physique joue un rôle prépondérant.

 

 

Posez votre question

Call Now Button

Coach de vie
Votre Hypnothérapeute
Addiction
Arrêt du tabac
Les évènements de vie
Gestion du stress
Grossesse
Perte de poids
Préparation mentale
Troubles sexuels
Déroulement d’une consultation
Tarif
Blog
Contact
Inscription
Panier